Retraite : Ma nouvelle vie commence ici
Fonctionnement du système des retraites
Le système retraite français est complexe : système par répartition, différents régimes, les trimestres, etc.
 

Âge de départ à la retraite : comment le connaître, le calculer, quand partir ? (Podcast)

Mis à jour le 12/07/2022

Vous préparez votre retraite et souhaitez connaître votre âge de départ, cet article est fait pour vous ! Pour commencer, sachez qu’on distingue trois âges différents de départ à la retraite : l’âge légal, l’âge du taux plein et l’âge du taux plein sans malus. Mais alors, quel est le meilleur âge pour partir à la retraite et combien de trimestres faut-il cotiser ? Quand on n’est pas spécialiste du système de la retraite en France, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Pourtant, bien comprendre les conditions pour calculer l’âge de départ à la retraite reste la meilleure manière de bien s’y préparer.

Calcul de l'âge de départ à la retraite


Podcast "Et si on parlait retraite ? avec Valérie Batigne - Quel est le meilleur âge pour partir à la retraite ?

À quel âge peut-on prendre sa retraite ?

Le calcul de l'âge de la retraite est important pour anticiper votre départ. On peut distinguer trois âges différents pour les départs à la retraite :

  • L’âge légal
  • L’âge du taux plein
  • L’âge du taux plein sans malus du régime complémentaire Agirc-Arrco

Chacun d’eux variera en fonction de la loi qui vous est applicable et notamment en fonction des critères suivants :

  • Votre année de naissance
  • Votre statut professionnel
  • Votre durée d’assurance retraite (soit le nombre de trimestres retraites validés)

Quel est l’âge légal de départ à la retraite ?

L’âge légal de départ est fixé par la loi et varie en fonction de votre année de naissance.

Depuis 2017, c’est simple. L’âge minimum légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans pour toutes les personnes nées après le 1er janvier 1955. Donc aujourd’hui, tout le monde peut partir légalement à la retraite dès 62 ans.

En revanche, il est possible que tout le monde n’ait pas validé le nombre de trimestres requis, pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein. Par conséquent, si vous décidez de partir à la retraite à 62 ans, sans avoir validé la totalité des trimestres requis, votre pension subira une pénalité définitive appelée « décote viagère ».

Quel est l’âge de départ à taux plein ?

L’âge du taux plein, c’est l’âge de départ à la retraite qui n’entraîne pas de décote viagère sur votre pension de retraite. Vous pouvez atteindre l’âge du taux plein de deux manières :

  • Vous avez au moins 62 ans et vous avez validé le nombre de trimestres requis. Le nombre de trimestres requis est fixé par la loi et varie en fonction de votre année de naissance.
  • Vous avez atteint l’âge du taux plein automatique qui est indépendant de la validation du nombre de trimestres requis. En effet, à partir d’un certain âge, vous bénéficiez automatiquement du taux plein pour le calcul de votre pension de retraite. L’âge du taux plein automatique est fixé par loi et varie en fonction de votre année de naissance. Il se situe entre 65 et 67 ans.

→ En savoir plus sur la retraite à taux plein

Quel est l’âge du taux plein sans malus Agirc-Arrco ?

Le troisième âge, c’est l’âge du taux plein sans malus Agirc-Arrco. Il concerne seulement les salariés du secteur privé. Ce malus appliqué à votre pension de retraite complémentaire est temporaire. Il s’agit d’une décote de 10 % pendant trois ans. Pour éviter cette décote temporaire, les salariés du privé qui ont validé tous leurs trimestres devront travailler un an de plus. 

Lire aussi : Départ à la retraite volontaire : exemple et modèle de lettre

Combien faut-il de trimestres pour partir à la retraite à taux plein et comment les valider ?

Disposer du nombre suffisant de trimestres validés est la seconde condition de départ à la retraite à taux plein à respecter. Rappelons qu’un trimestre retraite est validé à partir du moment où vous avez touché un salaire brut supérieur à 1 585,50 € pour tout un trimestre en 2022. Ils sont dits « assimilés », et donc comptabilisés, pour les périodes d’interruption d’activité, comme les congés maladie, maternité ou le chômage, entre autres. Même si vous avez atteint l’âge minimum légal de départ à la retraite, ce nombre de trimestres minimum est nécessaire pour prétendre à une retraite à taux plein. Que ce soit dans le privé ou le public, il est directement dépendant de votre date de naissance :

Année de naissance Nombre de trimestres retraite validés nécessaires
Avant 1948 160 trimestres (40 ans)
1949 161 trimestres (40 ans et un trimestre)
1950 162 trimestres (40 ans et deux trimestres)
1951 163 trimestres (40 ans et trois trimestres)
1952 164 trimestres (41 ans)
1953 - 1954 165 trimestres (41 ans et un trimestre)
1955 - 1957 166 trimestres (41 ans et deux trimestres)
1958 - 1960 167 trimestres (41 ans et trois trimestres)
1961 - 1963 168 trimestres (42 ans)
1964 - 1966 169 trimestres (42 ans et un trimestre)
1967 - 1969 170 trimestres (42 ans et deux trimestres)
1970 - 1972 171 trimestres (42 ans et trois trimestres)
A partir de 1973 172 trimestres (43 ans)

Exemple : quand prendre sa retraite quand on est né(e) en 1963 ?

Né(e) en 1963, si vous êtes salarié du secteur privé et que vous aurez cotisé 168 trimestres (soit 42 ans) quand vous fêterez vos 62 ans en 2025, vous aurez atteint l'âge de départ à taux plein, en ce qui concerne votre retraite de base. Vous pourrez ainsi partir le jour de votre anniversaire, si vous êtes né(e) le 1er du mois. Si vous n'êtes pas né(e) le 1er du mois, vous devez attendre le premier jour du mois qui suit. Cependant, si vous ne souhaitez pas subir la décote temporaire et bénéficier du taux plein sans malus, vous devrez envisager de repousser votre départ un an plus tard (soit à 63 ans) pour ce qui est de votre retraite complémentaire Agirc-Arrco.

Ce cas n'est valable que si vous ne bénéficiez pas d'un dispositif de départ anticipé à la retraite. 

Est-il possible de planifier un départ à la retraite à 60 ans ou plus tôt encore ?

Il est, dans certains cas, possible de partir à la retraite avant l’âge de 62 ans. Découvrez ci-dessous les différentes situations qui permettent d’en bénéficier :

Le départ en retraite anticipée pour carrière longue 

La retraite anticipée pour carrière longue vous donne le droit de partir à la retraite à l’âge de 60 ans. Le calcul pour ce type de départ se fait sur la base de votre année de naissance et de l’âge à partir duquel vous avez commencé à travailler. 

→ En savoir plus sur la retraite anticipée pour carrière longue

La retraite anticipée pour handicap 

Il est possible pour les personnes en situation de handicap de partir à la retraite dès l’âge de 55 ans. Cela concerne la quasi-totalité des régimes de retraite en France. La retraite anticipée pour handicap est réservée aux travailleurs ayant passé la majeure partie de leur carrière professionnelle en situation de handicap. Ces derniers doivent également justifier d’un nombre minimum de trimestres validés et cotisés.

→ En savoir plus sur la retraite anticipée pour handicap

Aménager sa fin de carrière avec la retraite progressive  

La retraite progressive donne la possibilité de partir à la retraite tout en douceur. Ce dispositif peut être mis en place dès l’âge de 60 ans. Si vous remplissez toutes les conditions pour en bénéficier, vous pourrez toucher une partie de votre pension retraite tout en continuant à travailler à temps partiel. Le calcul du montant de votre retraite progressive se fera en fonction de la réduction de votre temps de travail.

Lire aussi : Comment calculer sa prime de départ à la retraite ?

À travail pénible, retraite anticipée

Depuis 2010, la notion de pénibilité est reconnue dans le calcul des droits à la retraite. En cas d’incapacité reconnue pour travail pénible, vous avez d’ores et déjà la possibilité de prendre votre retraite dès 60 ans sans pénalités. En 2014 a également été créé le compte de pénibilité vous permettant d’accumuler des points tout au long de votre carrière et de prétendre, in fine, à une retraite anticipée.

Est-ce que fiscalement, il ne vaut mieux pas partir à un certain moment de l'année ?

Quand on travaille, on perçoit généralement une rémunération supérieure au revenu que l'on percevra à la retraite. Et par ailleurs, le dernier mois travaillé, on peut avoir une rémunération supérieure aux autres mois parce que l'on perçoit notamment le solde de tout compte qui peut comporter un solde de congés important, une prime de départ, etc. On peut alors essayer d'optimiser son taux moyen d'imposition puisqu'en France, l'impôt sur le revenu se calcule en fonction de tranches de revenus.

Comment calculer le montant de sa retraite ?

Le montant de votre retraite est calculé en fonction de :

  • La moyenne de vos revenus annuels (dans les conditions prévues par la loi et selon votre statut professionnel)
  • Votre durée d’assurance retraite correspondant au nombre de trimestres validés

Formule :

Montant de ma pension retraite brute à l’année = Salaire annuel moyen (ex : moyenne des 25 meilleures années, pour les salariés du secteur privé ou les 6 derniers mois du traitement indiciaire pour les salariés de la fonction publique) X taux de la liquidation (de 50% à 75%, en fonction de votre statut professionnel et si tous les trimestres ont été validés) X (Trimestres acquis / Trimestres requis)

À noter aussi, qu'il y a quelques astuces qui permettent éventuellement d'optimiser sa retraite sur la dernière période travaillée. Par exemple, il faut savoir qu'au niveau du régime de base, la retraite est calculée à partir des 25 meilleures années pour un salarié du privé par exemple, mais que l'année de départ en retraite, l'année travaillée n'est pas retenue pour le calcul de ces 25 meilleures années. Donc, si cette année est très bonne. Peut-être faut-il travailler toute l'année entière et décaler au 1er janvier qui suit pour être sûr qu'elle soit bien retenue dans la moyenne.

Lire aussi : Salarié du privé : quelle retraite pour un salaire de 2 000 euros net par mois ?

Obtenir un calcul personnalisé avec notre simulateur retraite : montant de votre pension et âge de départ

Si vous souhaitez réaliser un calcul personnalisé pour connaître votre âge de départ à la retraite et le montant que vous allez percevoir, nous vous invitions à utiliser notre simulateur retraite en ligne.